Le design thinking au service de l’éco-responsabilité

La semaine dernière, pour la cinquième année consécutive notre agence de design nantaise a co-organisé les Audencia Talents.

Les Audencia Talents, ce sont deux jours où une dizaine d’entreprises exposent des problématiques stratégiques aux étudiants d’Audencia, lesquels y répondent par des idées qu’ils doivent développer puis prototyper pour une présentation finale.

Concrètement ce sont 490 élèves répartis en groupes de 40, chacun animé et accompagné par 2 coachs. Le rôle de Make it Brain est de recruter et de coordonner l’ensemble de ces coachs, de valider les problématiques des entreprises puis d’assurer l’animation de ces deux journées intenses.

photo des 24 coachs animateurs
L’équipe des coachs animateurs.

Cet évènement est pour Audencia un excellent moyen d’intégrer ses nouveaux élèves tout droit sortis des classes préparatoires. Cela permet de les faire travailler ensemble en intelligence collective et de les initier aux techniques du design thinking grâce à des cas réels. Pour les entreprises partenaires, c’est l’occasion de recueillir de nombreuses idées fraîches et innovantes sur lesquelles elles pourront ensuite travailler. Cette année, nous avons eu la chance de collaborer avec des marques comme GRDF, Éram, Lagardère ou encore Ubisoft.

En tant que stagiaire chez Make it Brain j’ai eu la chance de participer à cet évènement et d’observer l’ensemble des groupes, je vais vous raconter ces deux belles journées que j’ai vécues avec les coachs.

 

Jour 1 : le lancement des défis et la phase créative.

Pour commencer, les entreprises viennent se présenter à leurs groupes et annoncent les défis sur lesquels ils devront travailler. Pour cette édition, nous avons poussé des sujets en lien avec notre raison d’être chez Make It Brain : l’éco-responsabilité et l’innovation à impact positif. Par exemple, Ubisoft a challengé les étudiants sur ce défi :

“Comment proposer aux visiteurs du stand Ubisoft à la Paris Games Week une expérience inoubliable, tout en restant durable et respectueuse de l’environnement ?”

S’ensuit un icebreaker, exercice stimulant pour bien commencer un atelier de créativité comme on l’explique dans cet article.

On demande ensuite aux étudiants d’échanger à propos de leur perception de la marque, des idées reçues qu’ils en ont, des expériences qu’ils ont pu avoir avec, etc. Le tout avec des post-its bien évidemment 😉

Cette phase permet de s’ouvrir à la marque et de mieux cerner ses enjeux et l’étendu de ses possibilités. On passe ensuite à la genèse des idées, moment ludique où les élèves sont invités à imaginer des idées folles, ce qui après deux ans de prépa n’est pas toujours facile !

photo mur de post-its avec un coach et son groupe d'étudiants
Les étudiants du groupe Lagardère qui s’imprègnent de leur marque.

La génération d’idées 

L’ensemble des coachs est chargé de challenger les étudiants par rapport à leurs idées, de les pousser à ne pas se limiter, à aller dans tous les sens. Fini les listes à tirets ! Place au mindmap et autres systèmes de notation non linéaires. On les invite à déplacer les tables, à s’asseoir dessus, à travailler par terre, à dessiner… les mots d’ordre sont “liberté” et “foisonnement” pour favoriser l’intelligence collective et la créativité.

Les coachs utilisent et préconisent différentes méthodes pour animer leurs ateliers de créativité. Certains proposent à leurs étudiants d’utiliser une palette d’outils comme les personas ou les cartes d’empathies.

photo groupe coach et groupe d'élèves entre de travailler en intelligence collective
Les étudiants du groupe d’Éram en pleine phase d’idéation.

Après cette phase d’idéation les groupes sélectionnent les meilleures idées et les développent pendant l’après midi. En fin de journée, elles sont présentées aux entreprises qui doivent choisir leur préférée. Celle-ci sera développée le lendemain. Chez Ubisoft c’est l’idée d'”Ubixpérience” qui ressort. Une application qui suit les visiteurs de la Paris Games week avant, pendant et après en leur permettant de mesurer leur empreinte carbone pendant ce salon. Elle permet aussi de relever divers défis issus des idées de l’ensemble des groupes pour proposer un événement plus responsable et tendant vers le zéro déchet.

 

Jour 2 : Affiner les concepts et les concrétiser.

Le lendemain, on passe à la mise en forme. Chez Ubisoft, on clarifie l’idée retenue pour que les étudiants la comprennent et qu’ils produisent un ensemble cohérent. Dans ce genre de cas un schéma récapitulatif est très apprécié 🙂 !

L’objet de la journée est de préparer une mise en scène pour présenter l’idée le soir devant les entreprises dans l’amphithéâtre d’Audencia.

Les étudiants se répartissent en pôles. On les encourage à faire de la récup’ pour construire leurs décors et leurs maquettes.

Cette fois-ci, c’est le groupe de Lagardère qui est en force avec plein de matériaux de réemploi. Leur coach dirige La Matière, une entreprise qui oeuvre pour une économie circulaire et prône le réemploi et l’upcycling. Quelques heures plus tard notre salle est remplie de cartons avec diverses structures qui commencent à prendre forme. Chez Lactalis, on a même droit à une vache grandeur nature (ou presque).

photo vache en carton et autres matières récupérées faite par le groupe de Lactimel
La magnifique vache faite par les étudiants du groupe de Lactalis.

Les choses s’accélèrent, tout le monde met la main à la pâte. Certains dessinent, d’autres construisent et les plus à l’aise préparent le pitch. Les coachs mettent un point d’honneur à ce que les groupes répètent leur mise en scène avant le passage sur la scène, la concrétisation de ces deux jours d’ateliers de créativité.

photo grand amphithéâtre d'Audencia rempli avec les étudiants, coachs animateurs et autres participant à l'évènement
L’amphithéâtre d’Audencia.

Le Pitch

L’amphi est bondé. La plupart des étudiants n’est jamais passée sur scène devant autant de personnes. Quoi de mieux pour bien commencer l’année ! Après ces deux jours d’animation, la fatigue commence à se sentir chez les coachs mais ils ont à coeur d’aider les étudiants à mettre en place leur scénographie pour que les présentations soient réussies.

photo étudiants sur scène, groupe d'ubisoft
Les étudiants du groupe Ubisoft qui passent sur scène.

Et c’est le cas, l’atmosphère est détendue, les étudiants sont contents et on passe un bon moment. Les mises en scènes sont ludiques et efficaces, avec toujours un trait d’humour. À travers les solutions imaginées, les étudiants partagent leurs points de vue et leur volonté de rendre les entreprises éco-responsables.

Les retours très positifs des entreprises clôturent en beauté ces deux jours. Ils vont pouvoir repartir avec de nombreuses idées à tester et implémenter au sein de leur structure. Une partie des étudiants reste après le show pour remercier les coachs avec qui ils ont passé deux journées bien remplies.

photo étudiants échangeant avec leurs coachs animateurs dehors
Les étudiants et leurs coachs animateurs qui se retrouvent après les présentations pour échanger.

On échange à propos du design thinking et de l’importance d’être polyvalent. On en profite pour leur donner quelques derniers conseils. 

Nous remercions Audencia pour leur confiance renouvelée. Merci aux 24 coachs qui ont animé ces deux jours avec rigueur et enthousiasme ! Et surtout, merci à tous les étudiants pour leur investissement et leur bonne énergie.