5 astuces pour être un pro du post-it durant vos ateliers de la rentrée !

Après de nombreuses séances où le post-it est utilisé comme outil de co-construction, nous avons identifié des automatismes à mettre en place pour gagner en efficacité et utiliser les post-it de manière raisonnée, adaptée, et productive. Nous vous les partageons et espérons que cela vous sera utile ! Bonne lecture.

Énoncer à voix haute ce que vous écrivez sur le post-it

Lorsqu’une équipe de travail émet des idées sur des post-it, il est fortement probable que des doublons apparaissent.. Une des solutions pour éviter cela est de dire à voix haute ce que vous écrivez. Vous nourrirez en plus la réflexion de vos collègues en leur permettant de rebondir sur votre idée. Précisez cette simple règle au début de la séance, vous gagnerez en efficacité et diminuerez en plus l’utilisation du papier ! 

Écrire en majuscule et au feutre fin

Les séances d’idéation sont souvent suivies d’une restitution de la production. Retranscrire des post-it rédigés au stylo bic et avec une police d’écriture personnelle peut s’avérer très compliqué et chronophage. Pour éviter cela, mettez en place une règle simple, demandez aux participants de rédiger leurs idées avec des feutres fins, de marque Papermate par exemple, et d’écrire en majuscule. Vous faciliterez ainsi la retranscription et pourrez relire aisément le contenu des productions ! 

Décoller ses post-it sur le côté 

Spontanément, nous décollons les post-it du bas vers le haut, soit vers la partie collante. Malheureusement, cela a tendance à les faire “rebiquer”. Une fois collés au mur, leur courbure ne facilite ni la lecture, ni l’analyse qui s’en suit. Décoller vos post-it de la gauche vers la droite (cela marche aussi de la droite vers la gauche 🙂) permettra d’éviter qu’ils ne se recourbent et facilitera la prise de vue photographique si vous devez présenter l’atelier par la suite.

Utiliser les codes couleurs

Les post-it sont disponibles dans de nombreux coloris, servez-vous en. Grâce à la mise en place de codes couleurs, vous pourrez catégoriser vos différentes productions ou exercices. Ainsi, vous vous y retrouverez beaucoup plus vite dans le décryptage des contenus produits. Vous gagnerez aussi en efficacité dans la poursuite de vos ateliers.  En plus des couleurs, plusieurs tailles et formats existent. Utilisez-les aussi pour établir une hiérarchie d’information (thème, sous-thème, idée secondaire…).

Ne pas superposer les post-it 

Le post-it est naturellement repositionnable, il faut donc anticiper cela. Si vous superposez les productions, vous vous retrouverez avec des paquets de post-it qu’il faudra ensuite décoller un à un. En évitant dès le début la superposition, vous pourrez ainsi plus rapidement les regrouper et les replacer en fonction des échanges et débats qui rythment les ateliers.